Symboliques de la croix

Celle du temps de la crucifixion :

C’est la croix du sacrifice librement consentie par un homme de nom de Jésus, qui l’a fait pour nous libérer de nos maux de nos peurs qui nous empêchaient d’accéder à notre joie de vivre.

chemin-de-croix_104035_1458826448
Ne réactivons plus la souffrance, activons la joie de vivre, par pitié !

C’est la croix d’un passé révolu, continuer à la porter, à la glorifier, c’est continuer à porter nos maux, à s’y complaire… c’est n’avoir rien compris à son sacrifice… c’est le crucifier une seconde fois.

C’est aussi nous priver de gouter à notre liberté, nous priver d’exercer notre libre arbitre, nous priver des liens avec les autres, mais aussi avec des liens plus forts, plus subtils, indétectables, mais qui sont présents au quotidien, qu’on ne peut voir, mais qu’on peut percevoir ou ressentir.

Lien subtil que j’ai la faiblesse d’appeler « Dieu » ou le divin, n’en déplaise aux esprits forts.

Si vous me demandez « Dieu existe-t-il ? », je vous répondrais, « Je ne sais pas, mais c’est ce que j’ai choisi de croire, car cela donne un sens à ma vie ici-bas et m’ouvre des perspectives pour plus tard, et satisfaits pleinement le Thomas que j’étais devenu au fil des épreuves subies ».

Celle du temps de sa résurrection à nos jours :

C’est la croix de la vie, celle du lien entre le ciel et la terre sur l’axe de la verticalité, celle du Père (au ciel) et de la Mère (sur la terre).

anzh
Relions-nous aux énergies du ciel et de la terre !

La Mère qui enfante toutes les formes de vie dans la matière, le Père qui insuffle une « conscience » à toute chose, celle de l’esprit « ceint », celle d’une âme qui anime les corps.

Le Père et la Mère sont UN, l’un et l’autre sont invisibles, pour nos yeux, et indivisibles, l’un ne pouvant se concevoir sans l’autre, cette invisibilité ne les empêche pas de se manifester tous les jours, dans une indifférence quasi générale pour les plus sceptiques, les plus Thomas, d’entre nous.

Sur l’axe horizontal de cette croix de vie, ce sont les liens, eux aussi invisibles par nos cinq sens, avec TOUT, toutes les choses terrestres et celles du cosmos, car TOUT est intimement relié et intriqués, ce qui fait dire à un physicien quantique « que le battement des ailles d’un papillon, pouvait provoquer une tornade à l’autre bout de la terre » c’est bien sûr une image, pour dire que tout ce que nous faisons, même ce qui peut nous paraitre anodin, à des répercussions sur TOUT.

Vivre dans cette nouvelle ère du Verseau, c’est vivre en pleine conscience « la croix de vie », celle de nos liens avec le grand TOUT, sans avoir peur de se laisser guider par cette conscience « cosmique » qui depuis la nuit des temps, construits sur notre planète « des êtres conscients » de plus en plus perfectionnés, de plus en plus sophistiqués, capables de s’adapter aux changements perpétuels de nos conditions de vie sur notre terre.

Le changement, l’évolution, c’est la vie éternelle, l’immobilisme, c’est le rêve, l’illusion de vivre, c’est cela et uniquement cela qu’on appelle la mort !

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *