Anima, animus, âme…

Pour ceux qui observent la vie par le gros bout de la lorgnette ou si vous préférez ceux qui croient mieux la percevoir en ayant le nez collé dessus, je voudrais qu’ils sachent que tout, absolument tout est composé, fabriqué avec les mêmes éléments contenus dans notre univers (1) !

Mon ami Fabrice parlait lors de la soirée mensuelle « communion d’âmes » (2) que nous sommes tous poussière d’étoiles ! Il a tout à fait raison, mais il me semble qu’il faille en préciser le sens exact.

C’est dans les nébuleuses, les « pouponnières d’étoiles » que naissent les étoiles, qui comme nous, naissent, croissent et meurent (en apparence).

C’est en « expirant » qu’une étoile va essaimer dans le cosmos toutes les particules élémentaires dont les toutes les formes de vie apparentes et non apparentes sont constituées !

« Rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme » disait très judicieusement Monsieur de Lavoisier, nous sommes tous issus de ces fameuses poussières d’étoiles, particules qui en s’associant, se combinant, vont après des siècles et des siècles, réaliser ce qu’IL a de mieux en vitrine, du moins sur la planète Terre, c’est-à-dire « MOI », pardon je voulais dire « nous » les hominidés.

Pour ceux qui lisent mes « Chroniques de l’âme hors », ou mes « Essais sur la conscience et ses états modifiés », vous savez déjà que cette poussière d’étoiles, ces briques fondamentales de TOUT ce qui existe, possède des propriétés que nos scientifiques cherchent à découvrir, propriétés ordinaires, et d’autres, plutôt extraordinaires !

poussieres-detoiles
Des briques de la matière aux briques du vivant !

Les ordinaires  :

Elles effectuent une rotation tantôt dans un sens tantôt dans l’autre, ouais bof ! Attends ce n’est pas tout elles possèdent toutes une charge électrique, tantôt neutre, tantôt positive ou tantôt négative, ouais, bof !

Dis le blasé lit ce que je viens d’écrire, je te parle des propriétés ordinaires, et j’utilise l’expression « tantôt » ; pour ordinaire, je veux bien que tu dises « oui bof ! », mais pour tantôt, ne pressens-tu pas qu’il se cache quelque chose qui va faire que tantôt elles font ceci et tantôt cela, c’est ce qui intrigue le plus nos chers scientifiques, alors ici ton bof, n’est pas bien approprié !

Les extraordinaires  :

La toute première, c’est qu’elles sont sensibles à l’observateur ou à ses intentions, en passant de la forme d’onde de probabilité à la forme de particules manifestées (seule capable d’être observée par nos appareils de mesures les plus sophistiqués, comme le grand collisionneur de hadrons) !

Fais attention tu baves !

La seconde, c’est qu’elles vibrent toutes, à une fréquence qui permet de créer les briques élémentaires de ce que nous appelons la matière, matière apparemment inerte ou apparemment vivante, mais souviens-toi que « les apparences sont souvent trompeuses ! » Oui, je sais, ton niveau vibratoire frise le zéro absolu !

La troisième, mais pas la dernière, c’est qu’elles sont toutes conscientes d’elles-mêmes et de tout ce qui les entourent, matière ordinaire comme matière dite noire, et qu’elles réagissent et interagissent entre elles et avec leur environnement !

Ferme ta bouche tu vas avaler des mouches !

Il y en a d’autres, car celles déjà citées ici ne répondent pas encore toutes aux interrogations de nos valeureux scientifiques, qui continuent inlassablement de rechercher celles qui pourraient expliquer ce qui pour l’instant est encore pour eux une vaste énigme.

Ils reconnaissent tous qu’ils connaissent à peine 5 % de ces mystérieux mystères.

Tout a une origine, nos diverses formes de vie terrestre sont issues de ces poussières d’étoiles, les nébuleuses sont à l’origine de la naissance des étoiles, les scientifiques en sont intimement persuadés, même si pour l’instant ils n’en ont qu’une sérieuse présomption.

Ce qui est encore très nébuleux pour eux c’est l’origine de ses fameuses nébuleuses (jeux de mots) et ce qui reste encore un « BIG mystère » ;

« C’est qui c’est » (3) qui est à l’origine de tout cela ! Non ne dit rien, je préfère, quand tu te tais tu dis moins de « çonnerie » !

De la particule la plus élémentaire à la forme de vie apparente la plus sophistiquée en passant par les autres formes non apparentes, tout à une âme, plus ou moins rudimentaire, je te l’accorde, mais une âme tout de même, capable, par association, par combinaison, de former le nec plus ultra de la création, je parle de MOI bien sûr, ne te fâche pas Maurice, je parle aussi de toi, tu ne vois pas que je t’aime ? Et qui aime bien taquine bien !

Oui, bien sûr… c’est évident, tu as une âme dotée d’une conscience, tu es conscient de toi et des autres… comment ?

Oui tu as raison, plus conscient de toi que des autres, mais là tu parles pour toi !

Nous sommes le « fruit » le plus élaboré de cette conscience qui est capable de s’observer et de continuer sa transformation au fil des temps, et ce fruit cherche depuis la nuit des temps de l’humanité, « l’arbre » qui lui insuffle cette capacité « miraculeuse » à tendre vers la perfection !

Moi je continue à l’appeler « DIEU », tant que le mystère sera pour moi inaccessible à ma compréhension, et surtout je ne cherche pas à couper la branche qui le produit. Tu appelles bien notre planète « Terre » alors qu’elle est constituée à plus de 70 % « d’eau ».

Laisse-moi l’appeler comme je le comprends mon frère et continue à ne pas l’appeler si cela te chante !

(1) Je dis notre univers, car les scientifiques, enfin certains, pensent qu’il n’est pas unique et qu’il pourrait y en avoir une myriade d’autres !

(2) Celle qui l’anime parle d’une soirée prière, je t’avoue préférer communion d’âmes !

(3) J’essaye de me mettre à ton niveau ! Rigole Marcel, je déçonne !

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *