Transformation

Deux actes symboliques pour couper des liens avec autrui entravant notre propre croissance nous ont été proposés, lors d’une très belle et très puissante journée consacrée aux énergies et aux soins de l’Automne sous la protection de l’archange Mickaël.

Je voudrais ici exposer mon point de vue sur cet acte symbolique de coupure de liens qui m’a semblé ne pas correspondre à mon état d’esprit du moins au niveau de mon propre cheminement sur la voie de mes réalisations dans mon incarnation.

De mon point de vue ; je sais être venue dans cette incarnation, pour transformer mes échecs de vies antérieures et pour expérimenter ce qui devrait me permettre d’élever mon niveau de conscience, pour transformer dans un premier temps l’imparfait malheureux que je suis en imparfait heureux !

Une transformation ne peut pas se réaliser, de mon point de vue, d’un coup de baguette magique, si cela est possible pour certains, plus évolué que moi, moi je sais que j’en suis incapable pour le moment. La chenille que je suis à besoin de temps pour devenir papillon, c’est pour cette raison que je me suis incarné, la perfection visée ne parviendra à son terme qu’après de nombreuses incarnations.

Dans cette incarnation je rencontre des gens avec qui je vais avoir des contacts permanents ou occasionnels et qui vont m’aider d’une manière ou d’une autre à entreprendre ma transformation, ces « âmes » avec qui j’ai passé un contrat avant de m’incarner, sont comme moi d’origine divine, et comme moi, dans cette incarnation, le plan divin, efface de leur mémoire leur origine divine, pour les inciter à vivre ce qu’ils doivent impérativement expérimenter.

Tout est intiment relié à tout, tous les liens sont issus de deux origines, origine céleste, pour trois d’entre eux et d’origine terrestre pour trois autres, pour le dernier, les liens du cœur appartiennent aux deux origines. Les scientifiques parleraient ici d’intrication (liens intimement et indissociablement entremêlés interagissants entres eux).

Il n’y a pas, de mon point de vue, que les liens célestes qui soient sacrés, les liens terrestres le sont tout autant, ils sont même peut-être plus « précieux », car ils vont nous permettre de réaliser nos transformation , sans ses liens et les expériences qu’ils vont entraîner dans notre incarnation, notre transformation ne peut se produire.

On dit dans la prière que notre Père est aux cieux, Yahvé (1) serait son nom, on oublie que notre Mère est la Terre, Gaïa (2) serait son nom. Pour que nous existions il a fallu que Yahvé ensemence Gaïa, tout comme nous le faisons ici-bas pour faire naître notre descendance.

Pourquoi voulez-vous que les liens du Père soit plus importants, plus sacrés, que les liens avec la Mère ?

Pensez-vous qu’une semence (un spermatozoïde) puisse se passer d’un réceptacle (l’ovule) pour y maturer ?

Pensez-vous vraiment que ce qui est haut n’est pas comme ce qui est en bas, le pensez-vous vraiment ?

Vouloir couper les trois liens de la terre est une hérésie due principalement à notre ignorance des mécanismes divins et terrestres qui sont mis en œuvre par le ciel et la terre pour nous permettre de nous transformer, les couper, toujours de mon point de vue, c’est prendre le risque de faire avorter notre transformation.

C’est le verbe « couper » qui me gêne, il ne me semble pas approprié à l’acte symbolique que nous cherchons à mettre en œuvre pour nous délivrer de ressentis qui nous entraves, ce ne sont pas les liens de la terre qu’il nous faut couper, mais nos ressentis qu’il nous faut transformer, transmuter.

Voyez-vous, toujours de mon point de vue, même ces liens qui nous pourrissent la vie ici-bas, qui nous font nous fâcher ou nous séparer de Pierre, Paul, Jacques ou Mouloud, deviendrons aussi sacrés que les autres lorsque nous comprendrons qu’ils sont nécessaires à notre élévation.

Tous, un jour ou l’autre, nous deviendrons des maîtres ascensionnés, comme le sont devenu, Jeshua (3) ou Bouddha

Les ciseaux symboliques, que j’ai utilisés pour transmuter ces liens nocifs porte le nom de «PARDON», car même si beaucoup de gens que j’aime pensent qu’il leur est difficile, voire impossible pour eux de pardonner TOUT, sont l’unique manière, toujours de mon satané point de vue, de « couper virtuellement » les ressentis qui nous pourrissent la vie ici-bas.

Le ciel et la terre, sont lumières, mais lumières d’intensités différentes, ce qui fait dire à maître Yoda qui celle de la terre au côté obscur d’une même lumière qu’il appelle la « force » force du côté lumineux comme celle du côté moins lumineux, le côté obscur.

Le diable (Lucifer), n’étant que le « Porteur de la lumière » venu, comme bouddha ou Christ et tant d’autres s’incarner sur Gaïa, pour nous éclairer, pour nous guider sur notre voie. Comprenne qui voudra !

pardonne

Je n’ai donc pas demandé à l’Archange Mickaël de trancher des liens sacrés, mais de transmuter mes ressentis « perturbants » mon âme en « apaisement », en demandant à celui ou celle que je croyais être le bourreau, de me pardonner de ne pas avoir compris ou oublié le contrat que nous avions passé ensemble pour nous transformer l’un, l’autre !

Que la force du discernement soit avec vous et avec tous ceux que vous aimez ou ceux que vous aimez moins !

(1) Yahvé : « Je suis celui qui est» dit Dieu à Noé, Jeshua parle quant à lui de notre « père »

(2) Gaïa : Déesse symbolisant la « Terre nourricière», donc la « mère ».

(3)Jeshua : Signifie « Sauveur » le vieux Josué dit de lui, lors de sa présentation au temple de Jérusalem, qu’il est « La lumière du monde« .

Raymond MAGDELAINE

2 réflexions sur « Transformation »

  1. Pour avoir vécu et transformé plusieurs liens de type « vampiriques » ou « pathologique », je me suis rendu compte en me mettant dans la peau de l’autre qu’ils n’ont ce côté nocif que du point de vue de mes ressentis.

    Ce n’est que mon point de vue, vécu pas intellectualisé, mais libre à tout un chacun d’en avoir un autre, vécu ou intellectualisé !

    Bises petite mère.

  2. Tres beau texte
    c’est assez juste
    mais parfois dasn des relations lien vampiriques, pathologique, même si toi tu as relevé le défi, l’autre lui continu à te lier, et ce de ce lien que l’on parle parfois, pour gagner en liberté.
    d’autre part, on ne coupe que le lien maléfique pour le transformer en lien d’amour ou de paix, (c’est ce qui est dit dans le protocole), meme si on utilise couper, on pense dénouer, transformation
    Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *