Une destinée

Une magnifique route de montagne,
Des lacets sinueux,
Une voiture qui roule vite,
Sûrement trop vite…
Un homme au volant,
Broyant ses idées noires,
Une voiture qui va tout droit,
À la sortie d’un virage serré,
Une erreur de pilotage ?
Une volonté délibérée ?
Le ravin, sinistre,
La chute sans témoin.

Trois jours d’angoisse larvée.

Une voiture de gendarmes,
Qui brise le silence pesant.
Des questions sans réponse,
Qui résonnent inlassablement,

Pourquoi ?  Comment ?

Une journée ensoleillée,
Au mois d’août, le 30,
Toute une famille endeuillée.

A Hanukkah menorah.
Pensées pour Michel, Danièle, Léo… et tous les autres

Et un souvenir indélébile qui revient à nous,
Obsédant… tous les ans… le 30 août !

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *