Demandez et vous recevrez

Le 10 août 2013, à l’occasion du mariage d’une de mes nièces, nous avons été à Gondrin pour essayer de retrouver les lieux de mon enfance, la maison familiale, le lavoir, le jardin…

Une visite virtuelle sur Google Map, m’avait induit en erreur ce premier jour, l’église et le lavoir (mes points de repère), n’étaient pas les bons et ce jour-là nous n’avons rien retrouvé, aucun lieu visité ne faisait remonter de souvenirs.

J’étais désespéré, mais je comptais sur ma sœur, pour la seconde visite programmée, car elle était déjà venue une fois à Gondrin et avait retrouvé le cimetière et la maison.

Le soir à l’hôtel je ne me suis pas endormi tout de suite, mes pensées tournaient en boucle sur mon obsession à retrouver mes racines. J’ai donc dans la chaleur étouffante de ce mois d’août demandé à mes parents de m’envoyer un guide pour le second jour.

demandez-et-vous-recevrez
Si tu ne demandes rien, ne t’étonne pas de ne rien recevoir ! Raymond 1:1

De retour à Gondrin avec ma sœur, nous avons retrouvé rapidement le cimetière et la tombe de mes grands-parents, que ne n’ai jamais connu, du moins mon grand-père, car j’ai de très vagues souvenirs de ma grand-mère décédée alors que je devais avoir cinq ans.

Sur cette tombe où je pensais ému à mes grands-parents, je les suppliais silencieusement de m’envoyer un « signe », tout en levant mes yeux remplis de larmes j’ai aperçu le clocher de « la vieille église de Gondrin » j’ai dit à ma sœur il faut aller dans cette direction !

Nous avons pris l’unique route, à partir du cimetière, qui menait à l’ancienne église de Gondrin et là il se produisit un fait assez troublant que je n’avais encore jamais vécu, aussi intensément, aux images du Gondrin du moment présent se superposaient les images du Gondrin de mon enfance. C’est un phénomène curieux, je vivais pleinement et intensément l’instant présent alors que dans le même temps j’étais dans l’instant passé, comme si les « deux instants » ne faisaient plus qu’UN !

Au bout de cette route, nous sommes arrivés à un croisement, je dis à ma sœur il faut prendre à droite, elle me répond, je ne crois pas, il me semble que la maison est à gauche, nous avons donc pris à gauche où mes souvenirs continuaient toujours à remonter et arrivés au niveau de la vieille église, nous avons rencontré une dame de mon âge native de Gondrin, nous lui avons expliqué notre quête et je lui ai décrit mes souvenirs des lieux de mon enfance et cette dame m’a dit, il faut que vous fassiez demi-tour, je pense que la maison et le lavoir que vous me décrivez sont au niveau de la direction « route de Lagraulet » (Lagraulet un nom qui fit remonter en moi une foule de souvenirs).

Cette dame a été le « premier Guide » envoyé par mes parents, grâce à elle nous avons retrouvé la maison familiale et le lavoir où maman faisait ses lessives, il ne me manquait plus que de situer le jardin de nos parents, et c’est en revenant du lavoir que j’ai rencontré le « second Guide », un monsieur qui était à Gondrin depuis plus de trente ans, et qui m’a confirmé avec précision, ce que j’avais déjà retrouvé dans mes souvenirs !

Croyant ou pas croyantquelle importance !

Ils existent ici aussi, ils vous sont envoyés pour vous guider lorsque vous êtes dans la demande !

« Demandez et vous recevrez ! »

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.