L’affaire médiatique Greta Thunberg

Ou l’arbre qui tente de cacher la forêt…

Comparable sur le fond à celle des Gilets jaunes et autres manifestants, où tout ce qui est dit, montré, ou écrit dans les médias sur les réseaux sociaux est fait, sciemment, pour les discréditer aux yeux des « gogos », mais surtout pour éviter d’évoquer le fond des problèmes soulevés par eux.

Je voudrais avant d’aller plus loin dire quelques mots sur cette petite fille de 16 ans

Elle est autiste, certes, mais pas décérébrée ou écervelée, l’autisme est une des formes manifestées par de plus en plus de nouveau-nés lorsqu’ils réalisent avec leurs sens subtils (1) dans quelle galère ils vont mettre les pieds.

Son visage figé, comparé à un Cyborg, ne fait qu’exprimer les craintes d’un(e) enfant de vivre dans un monde apocalyptique, à tous les niveaux, et dans lequel les hommes qui tiennent les manettes du pouvoir font semblant ou font la sourde oreille.

Alors, n’est-il pas souriant, n’est-il pas malicieux le visage de cette fabuleuse enfant de l’ère du Verseau porteuse de tous les espoirs d’une humanité que ne veut pas baisser et qui ne baissera pas les bras ?

Ne sommes-nous pas nous même plus qu’inquiets pour le monde dans lequel nous allons contraindre nos enfants et petits-enfants à tenter de survivre, combien de temps encore… au rythme actuel des dégradations ?

Au lieu de la critiquer, sur son âge, sur sa figure, sur les manipulations dont elle ferait l’objet et dont elle ne se rendrait pas compte ! Comme si nous adultes, enfants nous n’avions jamais été dupes des manipulations que nous avons subies et que nous continuons à subir au travers des outils de propagande et des médisances des uns ou des autres. Faisons-lui, faites-lui mesdames messieurs « Je me gausse », la démonstration magistrale et scientifique qu’elle se trompe, que les Gilets jaunes se trompent… si elle, ou eux se trompent.

Démontrez-nous mesdames messieurs, preuves scientifiques à l’appui que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Démontrez-nous, que le réchauffement climatique, les pollutions du sol, des mers et océans, celles des nappes phréatiques, la destruction accélérée des forêts, des écosystèmes, l’extinction des espèces végétales et animales, qui contribuent toutes à rendre viable notre planète, n’est qu’une vue de complotistes simples d’esprit et autistes de surcroît, que nous serions ?

Oui Marcelle, oui Maurice, j’entends cinq sur cinq, tu va quitter ma liste d’ami…

Fais-le mon ami, ma sœur, mon frère, si tu penses que c’est ce que tu as de mieux à faire… fais-le !

Si tu le fais, je te souhaite bon vent dans ce meilleur des mondes, auquel tu continues à t’accrocher comme un pétoncle à son rocher, accroche-toi bien, mon ami, ma sœur, mon frère, car je pense que cela va secouer !

——————–

(1) Les sens subtils, que je ne citerais pas ici, sont pratiquement les seuls qui permettent aux nouveau-nés de communiquer et de ressentir les émotions, les joies, comme les peurs des adultes, leurs sens ordinaires n’étant pas encore tous achevés.

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *