Imagine !

Petite extrapolation sur Dieu, qui signe, chez moi, un changement complet de paradigme à son sujet.

Dans cette chronique de l’âme, je vais vous brosser le portrait, incomplet, de celui que je continue à appeler « Dieu » contre vents et marées et qui se sépare définitivement de la vision que toutes les religions monothéistes essayent de nous faire croire et qui vont à coup sûr m’excommunier !

Tant mieux pour moi, car je ne partage plus leurs points de vue !

Arrêtons de nous crucifier ou de nous laisser crucifier !

Je vais essayer ici de vous faire partager le mien !

Au début, quelques secondes avant le fiat lux ou le big bang, Dieu observait le néant qui emplissait le vide tout autour de lui en se disant qu’il s’y ennuyait mortellement !

Autour de lui il n’y avait rien à observer, pas un troquet, pas une mob à chouraver, c’était un désert sans âme, sans animation… une bouffée d’angoisse le submergeant subitement, il va, pour sans délivrer, pousser le cri primordial avec l’intention d’animer ce vide déprimant.

Ce premier cri ; appelé le « verbe » dans la genèse ou « l’information » par ceux de nos scientifiques les plus sérieux, fut à l’origine du fameux « fiat lux ! » (Que la lumière soit !) ou dit autrement du « Big Bang ».

Ce « cri » animé par une intention, celle de peupler le vide, désespéré et désespérant, par une âme fondatrice, une animation porteuse d’espoir et de croissance, généra les premières pièces fondamentales de ce que nous appelons maintenant l’univers.

Je suis conscient, rassure-toi, que ce que j’écris ici n’est qu’une vue de mon esprit (oui surement dérangé, tu as raison), mais qui ne se veut surtout pas être parole d’évangile, ce n’est, j’en suis conscient (rassure-toi) que celle d’un esprit simple et pas d’un simple d’esprit, comme tu pourrais le croire !

L’intention de « Dieu », que je ne prétends pas connaître, à l’origine de son cri primordial, se révèle tout de même en moi en observant attentivement tous les fruits engendrés par elle, et ce que j’y constate c’est que « l’harmonie » y règne majoritairement, même si je peux entendre quelques fausses notes ici ou là qui sont le signe, non pas du « Diable », mais de ce qui est en cours de transformation.

C’à y est ! maintenant, soit content dans cet univers il y des troquets et des Mobs à chouraver, mais si tu es honnête avec toi-même tu y découvriras une foultitude d’autres choses drôlement mieux foutues !

Si tu observes encore plus attentivement, tu y rencontreras ou tu y découvriras, à ton tour, SON INTENTION, qui est, sois encore une fois honnête envers toi-même, tout de même mieux foutue que les plus belles que nous pouvons créer à notre niveau d’humain !

  • Force m’est de constater que mon pouvoir de création engendré par mes intentions n’arrive pas à la hauteur de sa cheville !
  • Force m’est de constater, honnêtement, qu’au stade actuel de l’humanité, ne savons rien ou pas grand-chose de ce qu’est la réalité de sa création et de ses intentions originelles.

Ce que je constate visuellement au travers de l’Harmonie de ces créations c’est qu’elles ressemblent toutes au paradis, et que les miennes, les nôtres ressemblent plus à l’enfer dans lequel certains d’entre nous cherchent à nous y maintenir.

Là, je sais que je vais me fâcher avec beaucoup de croyants honnêtes dans leur croyance, mais ce n’est pas « Dieu » qui a le pouvoir de nous sortir de notre enfer (notre enfermement), mais nous seuls et toutes les prières même les plus sincères que nous pouvons lui adresser directement ou indirectement ne serons pas exaucés, comme nous l’entendons, par lui !

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il est Amour et parce qu’il est Amour, qu’il est notre Père ou notre Mère (c’est pareil), sont vœu le plus cher, et que nous trouvions en nous-mêmes et par nous-mêmes, la force de nous délivrer d’un enfermement qui n’est que le fait de nous et de nous seul.

Il n’est pas notre planche de salut, nous sommes, et j’en suis de plus en plus persuadé, notre unique planche de salut !

Elle le dit elle-même (notre Mère qui est aux cieux) dans ce conseil qu’il ne faut pas qu’entendre, mais surtout comprendre « Aide-toi et le ciel t’aideras ! ».

Nous sommes ses enfants, d’une certaine manière, nos intentions ont la même capacité que les siennes, celle de manifester notre propre univers (1) et de le peupler de nos pensées, croire que Dieu nous impose un chemin unique pour retourner à elle, c’est méconnaître notre pouvoir et celui de son intention primordiale de nous laisser le choix de nous forger un paradis plutôt qu’un enfer ou inversement !

(1) Univers : entendre « unis vers », unis vers quoi ? la clé est donnée dans l’adjectif universel ; entendre « uni vers celle » celle et pas celui qui a poussé le cri primordial (2) 

(2) Je sais qu’en disant ceci je sors des dogmes de l’Église catholique, non pas qu’ils nous mentent, mais qu’ils ne nous disent pas tout, c’est pourtant ce que Jésus son fils est venu nous rapporter du message essentiel de sa Mère, de Notre Mère qui est aux cieux ! Les blasphémateurs, sont ceux qui ne nous disent pas tout sur la bonne nouvelle, celle de SON évangile !

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *