Jupiter

Il y a trois ans que leur Grand-mamie a quitté ce monde, Matt qui venait d’avoir 7 ans, nous demandais « Elle est où Grand-Mamie ? »

À l’époque nous avons eu ce dialogue tous les deux :

« Elle est où Grand-Mamie Papi ? »

« Elle au ciel mon petit fils »

« Ou cela au ciel Papi ? »

« Dans un endroit que nous appelons le Paradis ! »

« Papi ! le Paradis n’existe pas dans le ciel il y a des planètes… dit-moi Papi elle est sur Jupiter ? »

« Oui ! mon petit fils le Paradis de Grand-Mamie est sur Jupiter ! »

Jupiter vue depuis la sonde Juno

La réponse avait l’air de le satisfaire pleinement et je, nous n’avons pas insisté plus sur la demeure des âmes.

Jeudi il a visité avec l’école le Planétarium de Nîmes, Matt qui a maintenant dix ans, en revenant me dis d’un ton grave :

« Il y a un problème Papi, j’ai appris aujourd’hui que Jupiter qui est la plus grande planète gravitant autour de notre soleil, qu’elle est une planète gazeuse et que son atmosphère ne permet pas d’y vivre ! »

En clair, il pensait très fort ;

« Je doute que Grand-Mamie soit Jupiter Papi, tu dois te tromper ! »

Avec la maturité acquise, j’ai senti que Matt avait besoin que j’aille plus loin dans l’explication de la présence de sa Grand Mamie sur Jupiter.

« Bien sûr Matt, Jupiter est une planète gazeuse et son atmosphère ne permet pas qu’une forme de vie comme sur la terre puisse s’y installer, mais Grand-Mamie qui a quitté son corps, qui lui permettait de vivre, comme toi et moi sur terre est montée dans le ciel dans une autre forme, invisible à nos yeux, mais qui lui permet de vivre sur Jupiter. »

Il ne m’a rien répondu, mais son expression m’a laissé percevoir que ma réponse lui satisfaisait pleinement !

Vous allez me dire, oui Raymond, mais jusqu’à quand ?

Jusqu’à ce qu’il puisse entendre la réponse adaptée à son degré de compréhension !

Rien ne sert de mettre la charrue avant les bœufs, je viens de poser la charrue, j’attendrais le moment le plus propice, lorsqu’il sera demandeur, d’atteler les bœufs à la charrue !

Lorsque Matt à sept ans a proposé Jupiter, sur le coup j’ai trouvé cela amusant… puis en y réfléchissant, je me suis dit que ce lieu il ne pouvait l’avoir dit par hasard !

Je me suis souvenu d’une réponse du grand Médium visionnaire Edgard Cayce, qui assurait que Jupiter était la planète ou demeurait les âmes qui ont développé ici-bas des dons artistiques, et sa Grand-Mamie adorait chanter, sacrée coïncidence non ?

J’ai aussi depuis longtemps, la certitude, en ayant lu des ouvrages de nombreux et prestigieux scientifiques, de plus en plus nombreux à s’y intéresser que la conscience n’est pas que locale, elle est aussi délocalisée, même si nous ne savons pas où et qu’il y a de fortes probabilités, si l’on croit les expérienceurs ayant vécu une EMI, qu’elle est immortelle, ou à minima qu’elle survit au corps physique, où elle s’y exprime à travers nous.

Sur ce Blog et ma page (Facebook), j’essaye, entre autres, de vous transmettre, non pas des preuves, mais simplement « mes certitudes », un peu comme celles exprimées par Carl Gustav Jung à qui un journaliste demandait « Croyez-vous en Dieu, Monsieur Jung ? » auquel il répondit « Je ne crois pas, je sais ! »

Je sais que ceci fait prétentieux, parce vous pensez que je sais tout, ce qui vous en conviendrait avec moi est une des multiples formes que peut prendre le jugement, mais soyez rassuré, je sais aussi que je ne sais rien ou pas grand-chose.

Par contre ce que je sais, tout aussi sûrement, c’est que ce sont mes certitudes qui me rassurent sur mon avenir et me permettent d’aborder la vie sereinement, c’est l’effet qu’a eu sur Matt, mon explication répondant à son niveau d’âge de compréhension !

Bientôt, Matt pourra entendre que le Père Noël est un personnage qui n’est pas forcément fictif, mais que c’est un personnage a plusieurs visages, je le sais… il déjà commencé à en parler à son Papa.

Le Père Noël, est une phase « initiatique » importante à la croissance d’un enfant, lui permettant de ne pas perdre une notion fondamentale de la vie celle du merveilleux, de l’émerveillement. Chez l’humain, la perte de cette faculté innée est une des sources principales, de nos maux et de nos maladies.

Goute à nouveau aux merveilles qui gravitent tout autour de toi et que le prisme de tes souffrances t’empêche de percevoir et tu retrouveras au plus profond de toi la joie qui ne peut germer que dans la perception du merveilleux.

Grand-Mamie est donc sur Jupiter, dans une forme invisible à nos yeux d’humain, mais perceptible par notre cœur !

Pourquoi chercher des preuves tangibles avec notre vue, avec notre touché… celles de ton cœur ne te satisfont donc pas ?

Si oui ; cherches-en toi la raison profonde de cette cassure avec tes intuitions et tu guériras !

Raymond MAGDELAINE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *