Mains guérisseuses

Depuis la nuit des temps l’homme et peut-être aussi l’animal lorsqu’il est doté de mains, même rudimentaires, les utilise, entre autres, pour soigner, pour apaiser, pour consoler, pour cajoler, pour rassurer… incroyable non ?

C’est inné, toutes les mères humaines ou animales de la planète connaissent ce principe et le mettent en pratique spontanément, sans réfléchir, pour leurs progénitures, lorsque l’animal n’a pas de mains il utilise d’autres parties de son corps pour réaliser la même chose. Les plantes doivent faire de même à leur manière à elle.

Jésus, il y a plus de deux mille ans les utilisaient pour guérir ou ressusciter ceux qui le lui demandaient, ils les mettaient au contact direct du corps ou les tenaient à distance de celui-ci, cela ne changeait pas le principe du soin, la guérison s’opérait de la même manière, le canal s’établissait avec celui qui souffrait.

Vous allez me dire, si vous êtes croyant, « oui, mais Raymond Jésus est le fils de Dieu, c’était dieu incarné dans un corps et il avait en lui les pouvoirs de son Père que nous n’avons pas ! »

Dois-je vous rappeler que Jésus n’a cessé de nous enseigner tout le temps de son court séjour ici-bas que nous étions aussi les enfants de son Père, et que donc nous avons tous, je dis bien TOUS, les mêmes pouvoirs que lui !

La preuve, certains d’entre nous, plus éveillés que d’autres, ont des dons de guérisseurs, de barreur de feux, de magnétiseurs… de manière naturelle, sans initiation !

Quelques jours avant que ma maman ne parte pour un monde meilleur, j’ai posé ma main gauche sur son front et tenu sa main droite avec ma main droite, ce qui a eu pour effet de la calmer, pratiquement instantanément, je venais de réaliser que j’avais moi aussi ce pouvoir en moi, dans mes mains, qui en fait ne sont que le prolongement du cœur, pas l’organe, mais celui du chakra du cœur.

Depuis j’ai été initié au niveau I puis au niveau II du Reiki, une technique naturelle, qui permet, soi-disant, à « l’initié » d’utiliser ses propres capacités, ce que je reproche aux « initiateurs », c’est de nous encombrer, d’un tas de rituels, de gestuelles, de prières de protections, de techniques… qui diffèrent d’un Maître à l’autre.

D’ailleurs au sujet du Maître, je voudrais préciser son rôle et ses capacités, un maître c’est quelqu’un qui est plein là exactement ou ses disciples son vide, cela ne veut pas dire que le maître est complètement plein, car lui aussi est vide là exactement ou ses disciples sont pleins, ce qui relativise singulièrement l’importance des maîtres. Un vrai maître, sait qu’un jour ou l’autre, un ou plusieurs de ses disciples le dépasserons. À part Bouddha et Christ, je n’en ai pas encore rencontré ici-bas de complètement illuminés !

Revenons maintenant sur les soins, et les risques pour le canal, comme pour le receveur.

Pour le canal :

Un des conseils le plus important que je puisse lui donner, c’est de ne soigner l’autre, qu’à la condition expresse de ne pas aller mal.

Il est aussi important de se centrer, c’est-à-dire d’être « immobile, silencieux et aligné ».

  • « Immobile » : Ne plus être dans l’agitation provoquée par les problèmes du quotidien.
  • « Silencieux » : Ne pas se laisser submerger par les pensées engendrées par les peurs du mental.
  • « Aligné » : C’est être dans le cœur, chakra qui canalise les énergies du ciel, qui seules sont capable de combler le vide du receveur.

Le centrage sur le chakra du cœur est la protection la plus efficace que je connaisse, lui seul me permet l’accès aux énergies divines, celle du vide de l’univers qui n’est qu’amour et harmonie, ne pas arriver à se centrer c’est prendre le risque de se connecter à des énergies d’une autre nature, celles des égrégores de la terre et celles, peut-être encore plus nocives, d’une humanité encore trop proche des instincts grégaires de l’animal que d’une spiritualité élevée, signant l’ascension de l’espèce !

Je ne dis pas que les prières ou la méditation ne peuvent pas nous aider à nous centrer, bien au contraire, mais se centrer est le seul moyen d’accéder aux potentiels en libre-service dans le vide de l’univers, utilisez la prière, méditez… si vous en ressentez le besoin.

Utilisez les techniques de soin avec les mains que vous voulez, choisissez celle qui vous correspond, mais surtout lorsque vous les pratiquez, soyez toujours « Immobile, silencieux et aligné » c’est primordial !

Pour le receveur :

Il doit avoir confiance au canal, je n’ai pas dit une confiance aveugle, il faut entre le canal et le receveur qu’une symbiose harmonieuse s’établisse… sinon fuyez !

Lui aussi doit être « Immobile, silencieux et aligné » pour laisser couler en lui les énergies canalisées dont il a strictement besoin.

Ni le receveur ni le canal n’ont besoin d’exprimer ou de recevoir la problématique du moment, les énergies qui passent sont exactement celles dont le receveur a besoin, « Dieu », le « Qi (Tchi) » l’énergie divine le «Reiki » n’ont nul besoin que nous exprimions nos problèmes « Il sait, ils, elles savent ! »

La Trame, que j’expérimente en duo avec une amie, est une technique de canalisation des énergies circulantes ou devant circuler librement dans notre corps, qui ne demande pas non plus d’exprimer la problématique du moment, souvent inconnue par le patient allongé sur la table, l’énergie canalisée agit uniquement là où il y a un problème et applique une correction, Dieu seul sait ce qu’il y a à faire !

Le canal doit être humble face aux mystères non encore résolus de ce miracle permanent que l’on nomme la Vie, il n’est qu’un intermédiaire qui fait confiance à cette énergie universelle. Si cela te fait peur, ne l’utilise pas ou ne te laisse polluer par une énergie dont tu as peur, tu attirerais à toi des énergies qui te font peur.

Je ne fais des soins qu’à ceux qui me le demandent, et quand je me sens parfaitement « Immobile, silencieux et aligné », applique cet manière d’être le plus souvent possible dans ta vie de tous les jours, et tu verras se manifester des synchronicités tout à fait étonnantes et ajustées à ton état d’esprit du moment.

Tes mains, mes mains, nos mains sont soignantes, n’oublie jamais que tu es ton meilleur Médecin et que tes mains sont tes meilleurs médicaments. Il y a très longtemps que les Chinois ont compris cela et qu’ils utilisent de nombreuses techniques basées sur le rééquilibrage de l’énergie cosmique « le Qi (tchi) » dans notre corps !

 Raymond MAGDELAINE

Une réflexion au sujet de « Mains guérisseuses »

  1. Voilà une approche philosophique humble et modeste d’une technique de soin à la portée de tous. Elle correspond à l’image du praticien connecté sur son cœur au service des autres. L’avenir s’annonce prometteur de joies et du paix pour les « Faiseurs de Bien ».

    Marie-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *