Une nouvelle aventure

Une aventure s’achève pour qu’une nouvelle aventure puisse débuter.

Une porte se referme en douceur derrière moi pour que je puisse ouvrir et franchir la porte de la nouvelle aventure où se profile un nouvel horizon..the-horizon

 Tout cela ne se fait pas du jour au lendemain, tout cela n’est pas anodin, il me faut transformer ce qui pourrait subsister de regrets, de culpabilités sur ce qui fût une belle aventure arrivée à son terme.

Il me faut cultiver le détachement, à ne pas confondre avec l’indifférence, pour m’approprier les richesses de l’aventure qui s’achève pendant cette période de transition, afin qu’elle ne soit pas trop douloureuse et perdure dans le temps.

Toute vie est construite sur des transitions successives, des petites morts :

  • Le passage de l’enfance à l’adolescence,
  • De l’adolescence à l’âge adulte,
  • De l’âge adulte à l’âge de la maturité,
  • Et la dernière transition ici-bas !
  • Et bien d’autres encore !

Avoir des regrets, se culpabiliser de ne pas avoir fait ce qu’on voulait faire ou ce que l’on n’a pas su réaliser… est stérile, et retarde l’étape suivante.

La vie est ainsi faite, c’est immuable, chaque fois que l’on pense avoir atteint l’horizon d’une étape, on se rend compte qu’un nouvel horizon nous est proposé.

C’est sans fin, à l’horizon de la fin de vie, qui nous terrorise tant, même si nous nous refusons de l’admettre, s’ouvre un nouvel horizon, encore plus vaste, encore, plus beau, encore plus réjouissant !

Ne nous lamentons pas lorsque nous atteignons le seuil d’une des nombreuses transitions de la vie, réjouissons-nous lorsqu’un nouvel horizon s’ouvre à nous, qui nous offre d’autres perspectives de croissance.

regrets« Alors, Raymond, ne cultive pas tes regrets, tes culpabilités, qui te font stagner dans le passé, tourne-toi vers l’avenir qui se profile derrière la nouvelle porte (la nouvelle aventure), avance vers elle sans hésiter et “ouvre là ! Bon Dieu !” La croissance est à ce prix, et la facture c’est la joie de l’aventure vécue pleinement, intensément, dans le moment présent. »

Chaque fois que je me retourne sur le passé, pour faire le point sur ce que j’ai fait et qui me reste à faire, je me dis que si c’était à refaire je le referais volontiers, enrichis bien sûr des leçons acquises, en essayant de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Ce sont dans les nouvelles pages vierges qui s’ouvrent à toi Raymond qu’il faut que tu mettes en œuvre le principe des leçons tirées du passé, c’est à cette unique condition que la nouvelle aventure sera pour toi féconde !

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *