Enfant anormal

C’est quoi anormal[1] ?

En fait, je vais vous le dire de manière encore plus crue, tant pis si cela vous défrise, mais on ne peut plus taire encore longtemps cette manière de vouloir tout normaliser et de définir des critères une fois pour toutes du genre et sur un ton très docte « la terre est forcément le centre de l’univers ou de la galaxie, puisque le soleil, le nôtre, tourne autour d’elle, c’est un fait que tout le monde constate visuellement tous les jours ! » donc dire que c’est elle qui tourne autour du soleil est un des signes qui font dire que celui qui énonce ceci est un dyslexique doublé d’une dyspraxie, voire même d’une dyscalculie très avancée.

C’est un enfant d’aujourd’hui diagnostiqué « handicapé » par des mesures normatives, basées sur des statistiques sérieuses, certes, mais qui datent et définissent de manière quasi immuable un enfant étalon (un peu comme le mètre étalon), car pris à un temps T, comme si tout était fixe, une fois pour toutes… point final !

Aujourd’hui ceux qui posent ce diagnostic, se fixent sur des données, dont ils n’ont aucune preuve formelle qu’elles sont exactes, et s’ils, pensent aujourd’hui qu’elles le sont, le seront-elles pour autant demain ? On est revenu depuis belle lurette sur l’affirmation que la terre est plate.

La création de la terre et du ciel se serait faite en six jours et depuis le septième jour le créateur se reposerait sur un nuage blanc en admirant son chef-d’œuvre, pour lui c’est tous les jours dimanche.

Aujourd’hui si tu es un tant soit peu observateur tu peux constater que le vieux Monsieur à la barbe blanche est toujours au turbin et que la création est un processus en constante évolution, dont tu es, nous sommes, la preuve tangible mesurable et palpable de ce processus en perpétuel mouvement.

Le handicapé n’est pas celui que l’on croit, de mon point de vue, c’est plutôt celui qui croit que tout est statique, donc statistiquement mesurable et quantifiable à un instant « T » immuablement figé et que ceci est la norme (donc normal) et que tout le reste est forcément anormal !

Le handicap soit dit en passant est un moyen volontairement utilisé dans les courses de chevaux (des pur-sang) pour laisser une petite chance à une carogne d’espérer pouvoir emporter le grand prix d’Amérique (on peut toujours rêver !)

Apprenons à les écouter, nous serons agréablement surpris par leurs capacités hors norme !

Oui mon petit fils est l’un de ces enfants qui font la démonstration à leurs parents, à leurs grands-parents, aux enseignants que tout évolue, et vouloir continuer à enseigner dans une école unique, un collège unique, une éducation unique, une société uniformisée, et constamment nivelée par le bas est l’une des nombreuses aberrations d’un système qui se sclérose ou que l’on tente de scléroser.

Mon petit-fils, grâce à sa soi-disant dyslexie et dyspraxie, fera dans ce monde des découvertes, qui ne pourraient pas se réaliser sans cette soi-disant « anomalie » qui soit dit en passant est de plus en plus répandue chez les enfants d’aujourd’hui !

Curieux, non ?

Papa, Maman, Papi, Mamie… d’un enfant d’aujourd’hui, réjouis-toi de ce diagnostic tu as surement chez toi hérité d’un Einstein en herbe !

Aime-le tel qu’il l’est et fais-lui confiance !

Raymond MAGDELAINE


[1]C’est un stade avancé de l’évolution de l’hominidé qui produit des enfants étiquetés « Autiste » Asperger ou pas, comme Greta Thunberg ou Paul qui est actuellement devenu un des grands maîtres des douze coups de midi à 20 ans sur TF1 ! Qui es-tu toi pour prétendre que ces enfants sont anormaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *