Un couple diabolique ?

Si j’en crois les esséniens, « Dieu » aurait « envoyé » ici-bas, bien avant Jésus deux de ses fils, du nom de Lucifer pour l’un et de Satan pour l’autre !

  • Lucifer signifiant « le porteur de la lumière ! »
  • Satan quant à lui signifie « l’obstacle ou l’interlocuteur, l’adversaire ! »

De mon point de vue, ce ne sont pas deux êtres différents incarnés et séparés l’un de l’autre, comme le fût Jésus dans un corps physique.

Ce sont, toujours de mon point de vue deux principes intimement liés et en interaction incessante que l’on pourrait comparer au principe du « Yin » et du « Yang » considérés par les Chinois comme UN et cherchant sans arrêt à trouver le point d’équilibre qui est le signe « d’une âme saine dans un corps sain ! »

Lucifer est donc pour moi un principe inné, qui nous permet de nous révéler nos parts d’ombre, ce qui est le rôle essentiel de toute lumière et de tous les porteurs de la lumière que nous sommes !

Satan est aussi un principe inné, qui nous permet de nous affranchir de tout obstacle, tout adversaire ou interlocuteur qui pourraient entraver notre ascension vers notre Soi !

Ces deux principes indissociables, sont à l’origine, toujours de mon point de vue, de ce que nous appelons la religion, qui est censé originellement créer le lien et qui dévoyée par les dogmes des hommes n’a fait que nous diviser !

Le troisième fils de Dieu n’est pas un principe, mais un maître de sagesse incarné volontairement dans un corps physique sous le nom de Jeshua, qui est venu nous préparer à l’entrée dans un autre monde où nous serions tous le roi de notre royaume.

Enseignement que des hommes d’Église ont transformé en une autre forme de religion dite le « Catholicisme » et qui est en train de s’effondrer, au moment même où j’écris cette chronique, tels les murs de Jéricho !

Et les murailles de Jéricho s’effondrèrent par la volonté divine !

Ce fils de « Dieu » fait homme est celui qui nous dit que le temps de la croyance à un « Père Noël » (les religions) est derrière nous, et qu’il faut que nous nous ouvrions tous et toutes à la spiritualité !

Spiritualité entendue par la langue des oiseaux est l’esprit (spirit) qui tue la dualité.

Dualité qui n’a cessé de nous conduire tête baissée droit dans le mur de toutes nos impasses.

La spiritualité est donc l’œuvre conjuguée, au fil du temps, de Lucifer, de Satan[1]et de Jeshua[2], qui à eux trois[3] nous ont permis… ou pas, de nous ouvrir à la nouvelle ère, celle du Verseau, qui se met en place, en s’affranchissant toute seule, comme une grande fille qui n’est plus celle de l’église, de ses obstacles de ses interlocuteurs ou de ses adversaires !

Qu’on se le dise, car en vérité, que nous le voulions ou pas cette nouvelle ère sera spirituelle ici-bas, avec l’humanité ou pas…, enfin si Gaïa décide de nous conserver en tant qu’espèce nuisible à son équilibre !


[1] Deux principes qui continuent de nous inviter sans cesse vers l’équilibre de l’harmonie !

[2] Maître ascensionné qui nous invite à nous affranchir !

[3] Ils sont une forme de trinité avec Notre Père, ses fils, et l’esprit sein en qui en découle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *