Extrait des mémoires du temps

  • Myriam de Magdala s’interroge avant son mariage avec Jeshua.

« Qui vais-je épouser au juste ?

Enfin un vrai mari ou alors un étrange rabbi ? »

  • Jeshua la rassure.

« Pourquoi donc ta peur Myriam ?

Si tu te dis que j’en suis la cause, tu te trompes, car en vérité tu me reconnais.

Ta peur, je te l’affirme, vient de ce que tu ne te reconnais pas encore toi-même.

Sache qu’elle n’est pas seulement tienne. Elle est celle de tout humain lorsque vient le temps pour lui d’avouer sa parenté avec l’Éternel.

Aujourd’hui, sois-en certaine, c’est le Très-Haut qui frappe à ta porte…

D’ici une lune, je serais ton époux. Pas pour que te me laves les pieds ni que tu me prépares mon repas. Pas pour réconforter ma chair, mais pour réconcilier ton âme en lutte contre elle-même.

Ainsi, Myriam, ce n’est pas ton corps que je suis venu chercher, mais ton âme derrière ta chair et ton esprit derrière ton âme.

Pourquoi donc aurais-tu peur ? Mon Père cherche une femme pour devenir la Femme parce qu’IL lui faut une coupe pour recueillir Sa semence de consolation en ce monde.

On a enseigné à ceux de ce peuple que l’homme a été créé avant la femme…

Mais si je te disais que la femme a vu le jour avant l’homme me croirais-tu ? Si je te disais que c’est ma Mère… qui ne fait qu’un avec mon Père… qui est la matrice de tout, me croirais-tu aussi ?

Tu pourrais me croire, car, de toute éternité, l’eau vaut tout autant que le feu et la terre tout autant que l’air.

Cependant, je ne t’enseignerai pas cela, car mon Père, qui est aussi ma Mère, sont indissolubles, ils procèdent l’un de l’autre.

Ainsi, comprends-moi, l’homme et la femme se sont inventés l’un l’autre. En t’épousant, je m’épouse et en m’épousant tu t’épouses, toi aussi. Tu te reconnais enfin.

Je suis venu te rappeler l’Émerveillement et te dire le sens de nos épousailles.

Par celles-ci, tu seras priée d’être toutes les femmes de ce monde.

En esprit, je t’enseignerai à toucher ma Mère, qui est aussi mon Père, car tu sauras que toutes les femmes sont un peu de ma Mère éparpillées à travers Sa création.

Par notre union enfin, tu sauras que tous les hommes sont en moi et qu’ils sont un peu de mon Père qui cherche à Se rassembler au cœur de Son expansion. »

myriam-et-jeshua
Unique vitrail représentant Jeshua et Myriam enlacés tendrement, à Canna surement !

« Étonnamment, toute ignorante que j’étais encore des mystères du Très-Haut, j’ai eu la sensation de les comprendre intimement, d’en saisir l’essence, la substance profonde et tout ce qu’ils impliquaient. »

Extrait du livre de Daniel Meurois
« Le testament des trois Marie »

Pourquoi Raymond, insistes-tu, sans cesse, sur un point rendu invérifiable historiquement et religieusement parlant ?

Parce que depuis la nuit des temps, certains hommes de pouvoir cherchent à nous manipuler et pour cela ils utilisent sans vergogne, le mensonge, la falsification, la dénaturation… de faits, qui malgré toute leur application à les rendre crédibles, sonnent faux à mon oreille interne, celle de mes intuitions !

Toi y en à comprendre ?

La clé de cette compréhension est révélée un peu plus loin par Myriam elle-même, je vous la livre :

« Chaque mot juste que l’on marie avec justesse à un autre mot juste fait naître au contact de celui-ci une véritable petite musique que notre intelligence ordinaire ne peut saisir, mais que quelque chose, en notre âme, parvient à recueillir dès que la pureté l’habite. »

  •  Le mensonge le plus élaboré est toujours perceptible même par ceux que les menteurs prennent pour des simples d’esprit !

 

Raymond MAGDELAINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *